Interpréter l’Écriture

Description du cours
[30h dont 9h de travaux dirigés]

Présentation des différentes approches du cours

Le cours d’Exégèse, Interpréter les Écritures, sera donné à quatre voix, selon les approches abordées. Nous avons cinq approches pour l’interprétation des Écritures Saintes : l’approche narrative, historique, patristique, sémiotique et théologique. Selon l’angle d’approche de l’interprétation des saintes écritures, le professeur peut changer selon sa spécialisation.

Philippe ABADIE
Philippe ABADIE
Prêtre du diocèse de Lyon. Elève titulaire de l’Ecole Biblique et Archéologique Française de Jérusalem, docteur en Histoire des religions – anthropologie religieuse (Paris IV-Sorbonne) et en Science théologique (Institut Catholique de Paris). Professeur émérite d’Ancien Testament (Faculté de Théologie – Université Catholique de Lyon). Membre du Comité éditorial de la revue Le Monde de la Bible. Secrétaire nationale de l’Association catholique française pour l’étude de la Bible (depuis 2014).

Approche narrative et historique

Description du cours
[9h dont 3h de travaux dirigés]

Mettre à jour la manière dont le narrateur communique avec son lecteur

Lire un texte est une approche d’autant plus complexe qu’on peut l’aborder de différentes façons, soit de manière synchronique, soit de manière diachronique. Derrière ces mots savants se cache une réalité fort simple. La synchronie renvoie au texte tel qu’il se présente à nous, et l’approche narrative en est la meilleure porte d’entrée. Il s’agit de mettre à jour la manière dont le narrateur communique avec son lecteur. La diachronie renvoie, elle, à l’histoire et au milieu de production d’un texte, et donc, à sa genèse littéraire. De manière simple, et à l’aide d’exemples, ce cours a pour objectif de vous initier à l’une et l’autre méthode qui, loin de s’opposer, déploie le sens d’un récit dans son double ancrage, d’abord comme narration, puis comme produit par une histoire

Objectifs professionnels
À l’issue de la formation, l’étudiant sera capable :

  • De mieux saisir la manière dont un récit est construit comme œuvre littéraire, et comme reflet d’un temps historique précis.
  • D’une première maitrise sur des questions complexes qui concerne la production d’une œuvre littéraire à la lumière d’un certain «air du temps» (le Proche-Orient ancien).
  • Mieux comprendre en quoi un récit s’adresse à nous (approche narrative) tout en renvoyant à un milieu de production (approche historique).

Détails de la formation : Exégèse – Interpréter l’Écriture 

Approche narrative et historique – Manière dont le narrateur communique avec son lecteur

Marie-Laure CHAIEB
Marie-Laure CHAIEB
Marie L Chaieb enseigne la théologie des Pères de l’Eglise à la faculté de théologie de l’Ucly. Spécialiste des Pères anténicéens, elle a consacré sa thèse et ses recherches à Irénée de Lyon. Elle poursuit également des recherches dans les domaines de la théologie de la Providence et de la théologie de l’inculturation au temps des Pères, notamment par le biais des interactions avec le Patrimoine culturel antique dans le cadre du DU Patrimoine antique et culture chrétienne.

Approche patristique

Description du cours
[4h30 de cours + 3h de travaux dirigés]

Interpréter les Écritures à la lumière du Christ

Les Pères de l’Eglise ont initié le grand mouvement d’interprétation des Ecritures à la lumière du Christ. Mais ce grand chantier ne se fait pas « hors sol »: de grandes caractéristiques culturelles sont bien repérables dans les méthodes qu’ils mettent en place. Nous apprendrons à les repérer.

Objectifs professionnels
À l’issue de la formation, l’étudiant sera capable :

  • De repérer les caractéristiques de l’interprétation typologique, allégorique, historique,
  • Mieux comprendre l’ancrage culturel de chacune de ces méthodes,
  • De mieux comprendre leur complémentarité.

Détails de la formation : Exégèse – Interpréter l’Écriture 

Approche patristique – Interpréter les Écritures à la lumière du Christ

Olivier PETIT
Olivier PETIT
Il est prêtre et actuellement curé de paroisse dans le diocèse de Nice. Il est titulaire d’un DEA de théologie spécialisé en lecture sémiotique et figurative soutenu à l’Université Catholique de Lyon, d’une maîtrise en histoire contemporaine soutenue à l’Université Paris 1 – Panthéon/Sorbonne.
Il a bénéficié des séminaires et journées d’études du CADIR, Centre d’Analyse du Discours Religieux de l’Université Catholique de Lyon. Il a participé à l’animation de formation à la lecture sémiotique et figurative dans le cadre du Certificat d’Études Bibliques de l’Institut Catholique de Paris, entre 1995 et 2009. Il n’a cessé d’animé depuis 1990 des groupes de lecture en paroisse. Il a publié dans la revue « Sémiotique et Bible » édité par le CADIR. Il a aussi assuré des formations ponctuelles à la demande dans l’archidiocèse de Lyon et fait de même maintenant dans le diocèse de Nice.

Approche sémiotique

Description du cours
[4h30 de cours dont 1h30 de travaux dirigés]

Les figures qui orientent vers le mystère dont elles sont la trace

La sémiotique est une science qui étudie comment les signes d’un texte sont agencés afin de produire du sens pour un lecteur. Il y a une cinquantaine d’années un groupe de biblistes, théologiens et philosophes (notamment Jean Delorme, Jean Calloud, François Genuyt, Louis Panier, Jean Claude Giroud, Cécile Turiot) ont commencé à utiliser la méthodologie sémiotique développée par l’École de Paris sous l’impulsion de Algirdas Greimas. Et la confrontation avec les textes bibliques, au sein d’une multitude de groupes de lectures, les aorienté vers les figures portées par ces mêmes textes. La Bible a donc modifié et fécondé cette méthodologie. Le cours y initiera les étudiants qui découvriront une approche des textes bibliques attentive 1) à la manière dont sont agencées les figures qui les constituent, 2) à la manière dont elles orientent ainsi le lecteur vers le mystère dont elles sont la trace; 3) à la manière dont elles ouvrent ainsi le lecteur à une interprétation.

Objectifs professionnels
À l’issue de la formation, l’étudiant sera capable :

  • De définir des séquences selon des critères sémiotique ;
  • De reconnaître l’organisation narrative d’un texte telle que la sémiotique l’envisage ;
  • De repérer les figures portées par cette organisation narrative et leur agencement ;
  • De reconnaître le point de vue construit par le texte pour le lecteur ;
  • De proposer des parcours figuratifs ;
  • De formuler au final quelques perspectives théologiques.

Détails de la formation : Exégèse – Interpréter l’Écriture 

Approche sémiotique – Les figures qui orientent vers le mystères dont elles sont la trace

Mario SAINT-PIERRE
Mario SAINT-PIERRE
Docteur en théologie dogmatique. Prêtre du diocèse de Québec depuis 1987. Depuis plus de 25 ans, il expérimente de nouvelles méthodes d’évangélisation en offrant une réflexion articulée et intégrale de celle-ci. Accueilli en France en tant que fidei donum depuis 2013 dans le diocèse de Fréjus-Toulon et depuis 2021 dans le diocèse de Nice, il est particulièrement engagé dans des projets novateurs comme l’Écosystème Pastoral (Suisse, Belgique, France, République Tchèque, Slovaquie, Île Maurice).

Approche théologique

Description du cours
[4h30 de cours dont 1h30 de travaux dirigés]

Revisiter le rapport entre Tradition et Ecriture

« Que l’étude de la Sainte Écriture soit donc pour la théologie sacrée comme son âme » (Dei Verbum §24). Cette exhortation du concile Vatican II, nous invite à revisiter le rapport entre Tradition et Écriture, entre foi et accomplissement de la Parole, entre vérité et contexte, herméneutique et ecclésialité. La magnifique sculpture romane du chapiteau représentant le « Moulin mystique » dans la basilique de Vézelay, est significative du rôle du théologien au service de l’Église. Si l’Écriture est l’âme de la théologie, l’Église en est son corps dans lequel il est possible de transmettre la Tota Scriptura dans une dynamique de croissance et de multiplication.

Objectifs professionnels
À l’issue de la formation, l’étudiant sera capable :

  • De mieux comprendre le rôle de la théologie dans son rapport à l’Écriture et à la Tradition ;
  • De saisir la dimension ecclésiale, communautaire et ministérielle de la théologie au service de la parole de Dieu et de l’Église ;
  • De comprendre comment chaque baptisé appelé à mieux vivre de la parole de Dieu selon son appel et sa mission peut bénéficier du ministère théologique dans un esprit communautaire et ecclésial.

Détails de la formation : Exégèse – Interpréter l’Écriture 

Approche théologique – Revisiter le rapport entre Tradition et Ecriture

Dates : Du 14 octobre 2023 au 16 juin 2024 / (30h de cours dont 9h de TD)

Cours magistral (21h) :

  • Samedi 14 octobre 2023 : 13h30-18h00 – Philippe ABADIE – Approche narrative
  • Dimanche 15 octobre 2023 : 8h30-13h00 – Philippe ABADIE – Approche historique
  • Dimanche 14 avril 2024 : 8h30-13h00 – Marie-Laure CHAIEB – Approche patristique
  • Samedi 15 juin 2024 : 13h30-18h00 – Olivier PETIT – Approche sémiotique
  • Dimanche 16 juin 2024 : 8h30-13h00 – Mario SAINT-PIERRE – Approche théologique

Travaux dirigés (9h) :

  • Samedi 14 octobre 2023 : 16h00-17h00 (petits groupes de travail dirigés par Philippe ABADIE)
  • Dimanche 15 octobre 2023 : 11h00 -12h00 (petits groupes de travail dirigés par Philippe ABADIE)
  • Samedi 13 avril 2024 : 13h00 -15h00 (dirigés par des Chargés de TD)
  • Samedi 15 juin 2024 : 9h00 -12h00 (dirigés par des Chargés de TD)
  • Samedi 15 juin 2024 : 16h00 -17h00 (petits groupes de travail dirigés par Olivier PETIT)
  • Dimanche 16 juin 2024: 11h00 -12h00 (petits groupes de travail dirigés par Mario SAINT-PIERRE)

Tarif global : 130€ (Non assujetti à la TVA)

Propositions de lecture

  • Se référer aux détails de chaque approche (narrative et historique ; patristique ; sémiotique ; et théologique).